2 février 2012

Aujourd'hui c'est...


Le monde occidental libre, laïque et démocratique était un beau 

projet, sur le papier, hélas rendu irréaliste par la 

nature de l'Homme.


L'Europe, et l'euro étaient également de magnifiques projets, 

encore aurait-il fallu que la composante sociale 

et politique soit prédominante.


Les solutions les plus évidentes, à court terme, pour limiter la casse sont :

- laisser les banques faire faillite, tout en protégeant les avoirs des clients,

- nationaliser les banques, faire contrôler les banques par les peuples au travers un système démocratique 

favorisant l'intérêt général,


- contraindre et contrôler les banques pour qu'elle assurent leur métier et uniquement leur métier qui consiste à 

financer directement le développement privé,

- développer des réseaux de banques destinées uniquement aux entreprises et à leurs spécificités métiers,

- décentraliser le pouvoir politique, et le concentrer davantage au niveau local pour favoriser la dimension 

humaine,

- rendre la Nation souveraine dans ses choix stratégiques et ses décisions,

- produire sa propre monnaie, au plan national, ou au plan européen si l'euro est maintenu,

- décider d'annuler tout ou partie des dettes bancaires, par des décisions politiques fortes et irrévocables,

- ne plus emprunter sur les marchés ni auprès de banques privées quand il s'agit des États,

- contrôler les frontières,

- limiter la globalisation des échanges,

- taxer fortement les produits importés qui existent déjà localement,

- réindustrialiser en urgence au niveau local,

- interdire la spéculation quand elle n'a pas vocation au développement des hommes et des entreprises,

- interdire la spéculation à la baisse d'une manière générale sur les marchés financiers,

- interdire la spéculation sur les matières premières et les produits d'alimentation,

- uniformaliser et stabiliser à long terme le prix des produits généralisés, comme l'électricité, l'eau, l'internet 

mais aussi le carburant, le gaz,

... et probablement d'autres choses encore plus difficiles à écrire.



Espérons que nous éviterons au maximum les troubles sociaux, la grande rigueur et l'insécurité qui s'annoncent 

à nos portes et que nous n'ayons pas à nous opposer les uns aux autres lorsqu'il s'agira de trouver de quoi 

vivre au quotidien.

Pour ceux qui peuvent, il va devenir vite essentiel de savoir cultiver le moindre mètre carré de terre dans son 

jardin.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire