26 février 2012

Les hopis

Les Hopis sont une tribut amérindienne vivant en Arizona au États-Unis. Depuis des centaines d'années, les Hopis occupent cette région dont leur principale ville est Oraibi. Pourquoi vous parler de ces amérindiens? Simplement parce que les Hopis ont gardé le souvenir de leur lointain passé... et celui-ci remonte à bien avant la glaciation, la Lémurie et l'Atlantide! Une histoire fascinante qui remet en perspective notre propre histoire...
Avant toute chose, je dois vous expliquer quelque chose... la Terre a reçu à quatre reprises des civilisations différentes de leur naissance à leur maturité (ou ascension). Chaque âge ou monde comme les appellent les Hopis ont vu le jour d'un race. À la fin de chaque âge ou monde, la Terre a changé géologiquement pour s'adapter à la venue d'une nouvelle cuvée, d'une nouvelle race... l'ancienne disparaît soit par l'ascension, soit par la mort lors des bouleversements... La Terre a donc vu jusqu'à maintenant qutre mondes, le quatrième étant le nôtre...
Selon les Hopis, ceux-ci ont gardé les souvenirs de leur passé, mais ont-ils gardé les connaissances d'autrefois? Ils ont, certes, encore leur sagesse spirituelle, mais le reste? Je crois que leur histoire a démontré qu'il était facile d'utiliser leur savoir pour faire le mal... voilà peut-être pourquoi aujourd'hui, ils apparaissent comme une tribut parmi les autres...

Les Hopis sont arrivées lors du premier monde... lors de la première race. Puis, ils sont parvenus par migration à franchir les bouleversements géologiques qui ont transformé la planète vers un nouveau monde... le deuxième. Ce fut l'avènement de la deuxième race, les Hyperborea. Ceux-ci sont maintenant en Agartha et ont créé le Royaume de Thulé situé en Antartique. Encore une fois, à la fin de ce monde, la Terre subit des bouleversements géologiques importants et les Hopis migrèrent à nouveau vers de nouvelles terres à l'abri des cataclysmes, ils se dirigèrent vers le troisième monde... celui de la troisième race, soit les Lémuriens et les Atlantes. Pourquoi race au singulier? Parce que les Atlantes et les Lémuriens étaient au départ de la même souche... deux nations un peu comme les français et les anglais... Alors, les Hopis s'établir sur le continent de Kásskara (la Lémurie).


Les Hopis sont un ensemble de clan qui se sont partagés tour à tour le pouvoir. En Lémurie, la plupart d'entre eux restèrent fidèle aux principes des Créateurs, les Kachinas. Ceux-ci étaient très présent pour eux, car ils les guidaient lors de leur migration et même parfois davantage. Aujourd'hui, les Kachinas ne sont plus apparus depuis que les Hopis se sont déchirés entre eux il y a de ça très longtemps. Peuple pacifique, les Hopis n'ont jamais participé aux guerres entre la Lémurie et les Atlantes, sauf pour une minorité d'entre eux.

Lors de la guerre, les Hopis occupaient tous une région spécifique du continent et ils se réunirent pour se protéger grâce à des boucliers d'énergie contre les attaques incessantes des Atlantes. Alors, une jour, les Kachinas, vint et leur demanda de migrer vers un nouveau continent qui venait de surgir à l'est (l'Amérique). Ils partirent clan par clan en direction de ces nouvelles terres. Certains furent conduit vers les sommets des montagnes pour se mettre à l'abri du cataclysme comme les actuelles îles d'Hawaï, la Nouvelle-Zélande, l'Australie, le Japon, l'île de Pâques et plusieurs autres îles. Finalement, les Hopis furent presque tous réunis en Amérique du Sud où ils établir une nouvelle cité, Táotoóma. Après 4 000 ans, celle-ci couvrait une superficie égale à Los Angeles! 
 

Les Hopis possédaient un savoir scientifique impressionnant, pas étonnant puisqu'ils avaient vécu en Lémurie! Ils construisèrent aisément leur cité ainsi que les Temples de la connaissance ou école où tous leur savoir sur les plantes, l'univers, l'histoire et même la technologie étaient largement enseigné par des Kachinas. Ceux-ci, les Kachinas, possédaient des machines volantes et parfois, ils permettaient à certains Hopis de venir avec eux dans leur monde.

La ville ne cessa de croître et un jour, certains clans partirent bâtir d'autre petite agglomération, mais avec le temps, ils quittèrent le droit chemin...  Et petit à petit‚ il y eut à nouveau des gens qui eurent leurs propres idées sur la façon de suivre les lois du créateur divin. «Parmi eux‚ il y avait des gens de haut rang qui voulaient avoir des positions importantes. Ils commencèrent les premiers à faire un mauvais usage des Tawúya (véhicule volant)‚ personne n’avait jamais fait cela auparavant. Les Kachinas essayèrent de les empêcher de s’envoler dans l’univers. Nous ne devions pas nous y rendre tant que nous n’avions pas rempli toutes nos obligations dans ce monde. Mais ces gens croyaient être déjà prêts. Le créateur fut au courant de ce qui se passait et‚ peu de temps après‚ il vint en personne et dit : « Dès la première occasion dans ce nouveau pays‚ vous faillissez. Je dois vous punir.» Et il prit la ville‚ l’éleva dans le ciel‚ la renversa (la tête en bas) et l’enfonça dans le sol. Dans tous les bâtiments alentour on ressentit l’énorme souffle d’air‚ le sol trembla‚ c’était comme un tremblement de terre.» Oups...  je n'aurais  pas aimé être là... 
 
Les clans furent ainsi dispersés. Ceux qui ont voulu resté eurent la mémoire effacée. Alors, les Hopis suivirent Eototo, une Diété plus élevé que les Kachinas, qui les conduisit vers le nord, puis à l'ouest jusqu'à l'océan ainsi qu'à l'est jusqu'à l'Atlantique. Finalement, ils leur dit de choisir le lieu où ils voulaient vivre. Ils choisirent de construire une toute nouvelle ville à la grandeur de la précédente, ainsi est née la ville rouge, Palátquapi.
 

Encore une fois, cette ville rempli ces promesse, mais... «certains clans commencèrent à partir pour s’installer plus loin. Plus les nouvelles colonies s’éloignaient et moins elles avaient de contacts avec nos enseignants les Kachinas. Les hommes qui avaient atteint le niveau le plus élevé de notre Grande Ecole furent envoyés comme délégués dans ces nouvelles colonies. Ils utilisaient leur troisième œil pour choisir les jeunes gens à qui ils pouvaient transmettre leur savoir. Mais‚ finalement‚ beaucoup de colonies perdirent le contact avec nos guides et quittèrent le droit chemin. A l’intérieur des clans et aussi entre les différents clans‚ des disputes éclatèrent et eurent pour conséquence de séparer les clans. Encore plus de gens quittèrent Palátquapi. Ils partirent en Amérique Centrale et au Yucatán. Ils construisirent des villes‚ et de grandes cultures y prirent également naissance.» Ici, nous pensons aux Aztèques particulièrement car l'un des clans était celui du serpent, emblème aztèque (le serpent à plume). Ils fondèrent la ville de Tikal et bien d'autres au Yucatan.

La guerre repris entre les clans et cela mis fin à la civilisation aztèque. Les survivants reprirent leur migration! C'est à ce moment que les Kachinas quittèrent les Hopis pour ne plus revenir.
 

Entre le clan de l'Arc et celui du Serpent, une divergence de croyance est à l'origine d'une guerre assez particulière...  «Le clan de l’arc affirmait que sa façon de vivre l’avait rendu plus fort et il a provoqué le clan du serpent‚ ainsi que d’autres clans. Ils acceptèrent le défi.»

Ici, je vais laisser les Hopis décrirent ce moment historique et unique:

«Avant de continuer cette légende‚ je dois te dire encore quelque chose sur le clan du serpent. Nous‚ les Hopis‚ nous sommes les seuls à avoir comme symbole le serpent à six têtes. Une tête est dirigée vers l’est‚ une vers le nord‚ une vers l’ouest‚ une vers le sud‚ une vers le haut et l’autre vers le bas. Il s’agissait des directions spirituelles des différents clans du serpent de cette époque-là. Chacun des six serpents avait sa propre signification et ses propres tâches. Je ne veux pas tous les expliquer ici mais seulement celui qui joue un rôle dans cette histoire‚ à savoir celui qui montre la tête vers le bas‚ qui agit sous la surface de la terre. Nous connaissons vraiment un serpent qui s’enterre sous le sable et que nous appelons serpent des sables‚ il est connu sous le nom de «Sidewinder» (un serpent à sonnette du désert). En raison de la puissance de ce serpent‚ le clan du serpent fut “ invité ” à assurer la défense de la ville et tu verras bientôt pourquoi.

Les chefs des deux côtés se rencontrèrent afin de fixer les règles du combat. Il y eut d’importantes querelles comme aujourd’hui parmi les chefs d’états. On se mit d’accord pour que le combat commence deux jours après la fin de la réunion et que chaque côté essaye‚ pendant quatre jours‚ de conquérir la ville de l’ennemi. Le clan de l’arc voulut bien que ce soit le clan du serpent qui commence les hostilités‚ mais ce dernier dit : “ Non‚ vous nous avez provoqués‚ c’est donc vous qui commencerez. ” On s’est mis d’accord ainsi. Le combat devait commencer chaque jour au lever du soleil et se terminer quand le soleil touche l’horizon. Ce ne fut pas une guerre où l’on se bat homme contre homme avec des massues ou des arcs et des flèches. Les villes étaient distantes de 80 à 100 kilomètres l’une de l’autre et il s’est agi d’une guerre scientifique et technologique entre deux groupes très puissants. C’est pourquoi les deux clans n’aiment pas en parler‚ même aujourd’hui.

Pendant les deux jours suivants‚ toutes les préparations furent entreprises et‚ le troisième jour‚ quand le soleil apparut au-dessus de l’horizon‚ le combat commença. Le clan de l’arc bombarda la ville du clan du serpent avec les armes les plus fortes et les plus effrayantes dont il disposait. Ce qu’il utilisa est appelé aujourd’hui de l’énergie électrique‚ similaire à la foudre. Ce clan du serpent s’y était préparé. Le serpent que j’ai mentionné précédemment aida les gens à aller sous la terre et à se protéger avec un bouclier puissant et une sorte d’énergie électrique. Pendant la journée‚ seuls les chefs apparaissaient de temps à autre sous un bouclier pour voir la position du soleil. Ce fut difficile pour tous et tout le monde était soulagé quand le soleil se couchait et que tout redevenait tranquille. Il n’y avait plus ce tonnerre comme à chaque fois que la force puissante touchait le bouclier. On enleva le bouclier et tout le monde put sortir.

Le clan de l’arc savait qu’il n’avait fait aucun mal au clan du serpent et que ce dernier l’attaquerait le lendemain. Et maintenant‚ c’était au tour du clan de l’arc de faire des préparatifs de protection. Le jour se leva et le clan du serpent attaqua la ville du clan de l’arc. Il se donna beaucoup de mal ; ce fut comme un tir avec des explosifs atomiques tant les armes du clan du serpent étaient puissantes ! Mais le clan de l’arc avait également un bouclier puissant‚ car les deux côtés avaient fait d’importants progrès scientifiques. Et ainsi‚ le clan de l’arc put survivre ce deuxième jour. Le troisième jour‚ aucune décision ne tomba‚ mais le clan de l’arc perdit sa chance de victoire. Le quatrième jour arriva et donc la dernière chance de victoire était pour le clan du serpent. Il fit tout son possible mais ne put briser le bouclier de l’adversaire. Après quelques heures‚ dans l’après-midi‚ le clan du serpent décida de tenter quelque chose d’autre pour montrer sa force à l’adversaire. On cessa de tirer et on fit l’usage des capacités du serpent de pouvoir s’enterrer. Ils construisirent un tunnel au-dessous des fortifications du clan de l’arc.

Les gens du clan de l’arc s’étonnèrent que les bombardements s’arrêtent avant le coucher du soleil. Ils se demandèrent ce qui se passait ou si le clan du serpent avait abandonné. Ils étaient encore à se poser ces questions quand le chef du clan du serpent sortit du tunnel et dit : «Nous sommes ici et vous êtes vaincus. Nous pourrions vous tuer maintenant. Nous n’allons pas vous tuer‚ mais à partir de maintenant votre divinité Sáaviki doit porter un serpent dans la bouche lors de notre cérémonie‚ tous les quatre ans.» Ce fut la fin du combat.»


Que dire de plus?

Plusieurs clans se réunir à l'emplacement actuel, à Oraibi. C'est à ce moment que les clans réunis s'appelèrent des Hopis. Tous les autres clans qui sont venus et qui ont oublié leur passé ont pris des noms différents, pensons au Najavos, Pueblos, Apaches et Zunis. Toutes ces tributs vivent dans la même région.

Selon les Hopis l'heure est presqu'arrivée pour entreprendre une nouvelle migration, mais cette fois pour entrer dans le cinquième monde! Oui, selon eux, nous répétons leur histoire passé et nous allons bientôt vivre de nouvelles guerres intestines comme eux dans le passé. Les Hopis ont assistées à leur propre rivalité et même à la venue des espagnoles et pourtant, il semble que l'histoire se répète sans cesse. Espérons que nous aurons pas la fâcheuse idée de les imiter jusqu'à disparaître comme l'ont fait les Atlantes et les Lémuriens.

D'autre part, il y a quelques années, certains membres du conseil Hopis se sont réunis afin de comprendre un pourquoi le monde ne basculait pas comme dans leur vision reçu il y a fort longtemps... Alors, ensemble, ils regardèrent à l'intérieur de leur coeur et laissèrent venir les visions de notre monde... et surprise! Ils virent apparaître des petites lumières partout sur la terre! Oui, là où il n'y avait que noirceur, il y avait maintenant des veilleuses «allumées»! L'humanité a commencé à s'éveiller! Aujourd'hui, nous avons la chance de «migrer» dans le cinquième monde (cinquième dimension) sans passer par une guerre comme dans les précédents passages. Les Hopis ont vu l'espoir; aurions-nous compris les leçons de notre passé guerrier?

Pour en savoir davantage sur les Hopis, leur histoire et leur croyance, visiter le site http://www.anunna.net/antonparks/atlantis1.html