9 février 2012

LES INNUS (LES MONTAGNAIS)


 
Les Montagnais tiennent leur nom des Européens qui désignaient ainsi ces habitants des petites montagnes de la Côte-Nord, avec lesquels ils entretenaient de nombreux échanges. Mais, entre eux, les Montagnais se sont toujours appelés Innus, ce qui signifie «hommes véritables».

Histoire

Le territoire ancestral des Montagnais ou Innus s'étendait du fleuve Saint-Laurent, jusqu'au Labrador et dans la région du Lac Saint-Jean. Ils chassaient, pêchaient, cueillaient et faisaient du commerce avec les autres autochtones et les Européens. Ils échangeaient leurs fourrures contre du saindoux, du thé, du beurre, de la toile, des armes à feu, etc. Dans les années 1800, à cause de l'exploitation forestière, les Montagnais ont dû s'en aller plus au nord.
Nomades, les Innus migraient traditionnellement, l'automne venu, de leurs campements d'été situés sur le littoral vers leurs riches territoires de chasse, plus au nord, en remontant les rivières Saint-Jean, Romaine, Georges, Sainte-Marguerite ou Mistashipu.
La nation innu fut la première à s'organiser politiquement et culturellement face à l'évolution de l'identité autochtone.

Population

Aujourd'hui, près de 10 500 Montagnais habitent dans une de leurs communautés situées dans la région de la Côte- Nord : Betsiamites, Essipit, La Romaine, Mingan, Natashquan, Pakua Shipi, Uashat-Maliotenam et Mashteuiatsh au Lac St Jean.
Environ 4300 Montagnais vivent à l'extérieur des réserves.
Plus de 80 pour cent de la population montagnaise (environ 12 000 personnes) parle la langue ancestrale, l'Innu. Leur langue seconde est le français.
Les Montagnais Innu sont représentés par deux associations : Mamu Pakatatau Mamit et Mamuitin.
 

Art et culture

Les Innu réalisent des oeuvres remarquables en sculpture (bois, panache de caribou ou pierre), en dessin, en peinture, en gravure ainsi qu'en artisanat (à base de cuir, perles, fourrure et vannerie). Le caribou et le saumon sont deux animaux très importants chez les Innus. La nation compte de nombreux musiciens reconnus et possède par ailleurs deux musées d'importance.


3 commentaires:

  1. Bonjour,

    Je cherche des photos de mon arrière-arrière-grand mère autochtone... La photo que l'on voit tient quelle référence, d'où elle vient?

    Merci,

    Marise Gagnon

    RépondreEffacer
  2. http://iris.banq.qc.ca/

    Je l'ai prit sur ce site. Il y avait pas grand référence sur les personnes prise en photo seulement une description large sur le photographe et sur la localité

    RépondreEffacer
  3. Lire le livre Aitnanu de Serge Jauvin

    RépondreEffacer