5 février 2012

Les quatre rois indiens se sont rendus à Londres en 1710

Introduction

Les quatre rois indiens se sont rendus à Londres en 1710 pour rencontrer la reine Anne à titre de délégués de la Confédération iroquoise dans le but de conclure une alliance avec les Britanniques. La reine Anne a tellement été impressionnée par ses visiteurs qu'elle a demandé au peintre de la cour, John Verelst, de peindre leurs portraits. On croit que ces portraits représentent les plus anciens portraits à l'huile de l'art européen sur la vie des Autochtones de l'Amérique du Nord.
Le 16 octobre 1977, quelques mois après l'acquisition spectaculaire de ces rares illustrations de l'histoire du Canada, Sa Majesté la reine Élisabeth II a inauguré l'exposition des portraits aux Archives nationales du Canada (aujourd'hui Bibliothèque et Archives Canada). Les portraits ont été présentés au public canadien en même temps que des gravures historiques inspirées des travaux et autres dessins des quatre voyageurs, et que le ciboire en argent et la bible qui avaient été présentés aux délégués par la reine Anne. Dans une inversion intéressante des rôles, les chefs des Mohawks de la baie de Quinte et ceux de la réserve des Six nations, à Ohsweken en Ontario, ont accueilli Sa Majesté à Ottawa à l'occasion des célébrations marquant son jubilé d'argent et de la présentation publique des portraits aux Canadiens.
Quelque trois cents ans après leur voyage initial et trois décennies après leur acquisition, les portraits retournent à Londres. Bibliothèque et Archives Canada est heureux de prêter ces œuvres à la National Portrait Gallery, où elles seront en montre dans le cadre de l'exposition Between Worlds: Voyagers to Britain 1700-1850, présentée du 8 mars au 17 juin 2007.


Portrait de Ho Nee Yeath Taw No Row (baptisé John), Roi des Nations Generethgarich, 1710
Portrait de Tee Yee Neen Ho Ga Row (baptisé Hendrick), Empereur des Six Nations, 1710
Portrait de Sa Ga Yeath Qua Pieth Tow (baptisé Brant), Roi des Maquas, 1710