13 février 2012

Pensionnats Indiens -


Guérir l'héritage des pensionnats.



À la fin du dix-neuvième siècle, le gouvernement canadien établissait un partenariat officiel avec les Églises pour que celles-ci administrent les écoles industrielles, les internats et les pensionnats pour enfants autochtones.

Le régime des pensionnats avait pour mission d’enseigner aux enfants autochtones la langue anglaise ainsi que la religion, les valeurs et les compétences de travail de la société canadienne de l’époque.

Entre 1831 et 1998, 130 écoles industrielles, internats et pensionnats ont été en exploitation au Canada. Le premier pensionnat fut le Mohawk Indian Residential School, qui ouvrait ses portes à Brantford, en Ontario, en 1831.

Les pensionnats se trouvaient dans tous les territoires et dans toutes les provinces sauf au Nouveau-Brunswick, à l’Île-du-Prince-Édouard et à Terre-Neuve. Dans le Nord, le réseau des pensionnats a aussi la forme de foyers d’hébergement. De nombreux enfants inuits étaient logés dans des villes du Sud afin d’y être éduqués et formés. Bien que non identifiés comme Métis, beaucoup d’enfants métis ont aussi fréquenté les pensionnats dans l'ouest du Canada.

Le régime des pensionnats fondé sur la ségrégation a finalement été abandonné en faveur d’une politique d’intégration. Dans les années 1940, les élèves autochtones ont commencé à fréquenter les écoles publiques ordinaires. Le 1er avril 1969, le ministère des Affaires indiennes et du Développement du Nord prenait en charge la gestion complète du régime des pensionnats. Dès 1970, à la demande de l’Assemblée des Premières Nations, le gouvernement canadien entreprenait un processus qui allait céder une fois pour toutes la gestion de l’éducation aux Autochtones. En 1970, la Blue Quills Residential School devenait le premier pensionnat administré par les Autochtones. Et en 1996, en Saskatchewan, la Gordon Industrial Residential School a été la dernière école administrée par le fédéral à fermer ses portes. 1 Le dernier pensionnat administré par les Autochtones a été abandonné en 1998.

suite ...