2 février 2012

population autochtone



La compréhension des futures tendances de la population autochtone à l’aide des
projections démographiques constitue un important outil de planification, et ces
tendances comptent parmi les renseignements les plus demandés par tous les
paliers de gouvernement et les organismes non gouvernementaux. Il faut dire que la
population autochtone a connu une croissance considérable au cours des dernières
décennies. Comparativement à la population canadienne, la population autochtone
est aussi plus jeune, la moitié de la population autochtone étant âgée de moins de
25 ans. La croissance rapide de la population autochtone et la forte représentation
des jeunes sont des tendances démographiques qui devraient se poursuivre pendant
de nombreuses années et pourraient avoir des retombées significatives sur les divers
programmes et politiques pour les Autochtones. Ces tendances prennent de plus en
plus d’importance compte tenu des pénuries de main d’œuvre qui se dessinent au
Canada à cause du vieillissement de la population canadienne en général.
Dans ce contexte, Affaires indiennes et du Nord Canada (AINC), en partenariat avec la
Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), a produit récemment une
série de projections de la population, des ménages et des familles autochtones. Le
présent document résume les principaux résultats tirés de ces projections, lesquelles
s’appliquent aux quatre groupes autochtones tels qu’établis par le Recensement de la
population de 2001, soit les Indiens inscrits, les Métis, les Indiens non inscrits et les
Inuit, et couvrent une période de 25 ans allant de 2001 à 2026...(...)


Aucun commentaire:

Publier un commentaire