28 février 2012

Un projet de barrage menace une tribu en Namibie

une-femme-de-la-tribu-des-himbas-credit-photo-hans-hillewae.jpg

Un projet de barrage hydraulique menace les terres de la tribu des Himbas, en Namibie. 26 de leurs chefs font maintenant appel au Haut-Commissariat aux droits de l’Homme pour stopper ce projet d’envergure.
La tribu des Himbas souffre déjà énormément du réchauffement climatique mais le projet pourrait encore aggraver la situation. En effet, les autorités ont autorisé la construction d'un barrage de 1.700 mégawatts (MW) érigé sur le fleuve Kunene entre la Nanibie et l’Angola. Or, si cette structure venait à être construite, les Himbas pourraient perdre la plupart de leurs terres, à tel point que leur survie serait remise en jeu.
De la région des Grands Lacs, les Himbas, nomades, ont voyagé jusqu’en Namibie où ils ne sont aujourd’hui plus que 18.000 individus. Face au projet, 26 chefs de la tribu ont appelé le Haut-Commissariat aux droits de l’Homme à annuler la construction de ce barrage très encombrant. Dans leur missive, les chefs ont ainsi dénoncé l’indifférence du gouvernement face à leurs conditions de vie, qui selon eux n’a "pris aucune mesure pour (les) informer sur le réchauffement climatique, et n’a pas non plus fait le moindre geste pour (les) aider à s’adapter", rapporteZegreenweb.
"Le climat devient plus extrême. Il est de plus en plus chaud, et nous avons moins de pluie. Quand il pleut, nous sommes confrontés à de terribles inondations. Notre terre fait face à la désertification, ce qui veut dire moins de nourritures vertes pour nos animaux et moins de production de cultures pour les populations", ont-ils expliqué. Par ailleurs, ils ont également rappelé que des mines menaçaient leur environnement, et ce, sans qu'aucun autorisation ne leur ait été demandée. "Nous ne consentirons jamais à ce qu’on bloque notre fleuve, (…) détruise notre environnement et prenne notre terre", ont-ils encore ajouté.

Source: Maxisciences

Aucun commentaire:

Publier un commentaire