28 août 2013

'' L'Erreur Boréale'' un documentaire de Richard Desjardin en 1999



24 avril 2013

Industrie forestière

Grand défenseur de la forêt boréale, Richard Desjardins a remis en question la volonté politique de révolutionner le milieu de la foresterie.
Sujets : 
Québec , Saguenay
C'est ce qu'il a affirmé lors de son passage au Cercle de presse du Saguenay. Selon lui, le Québec devrait innover dans les usages du bois après sa récolte.
« La majorité de la ressource ne subit que de la transformation de bas de gamme. On fait encore des 2x4 et de la pâte à papier, mais pas de transformations. Il y a quelque chose qui ne marche pas et il y a plusieurs questions à se poser », a soulevé Richard Desjardins, aujourd'hui vice-président d'Action Boréale.
Auteur du documentaire ''L'erreur boréale'' ayant amené le Québec à revoir ses pratiques forestières, monsieur Desjardins croit qu'il y a encore place à l'amélioration aujourd'hui.
« Je me questionne sur la volonté politique de changer l'industrie forestière. Même après les changements qui ont suivi le rapport Coulombe, je crois qu'il y a encore du travail à faire. Toutefois, on peut sentir que les Québécois ont un arbre à la place de la colonne, car ils sont proches de la forêt et de ses enjeux », a-t-il avancé.
Les pratiques de l'industrie minière intéressent aussi  l'artiste. Son dernier documentaire, ''Trou Story'', invite d'ailleurs la population à se questionner sur l'impact environnemental des mines.
« L'impact est différent d'Erreur Boréale, mais je ne suis pas inquiet que le message intéressera tout de même les gens impliqués dans le milieu »

http://www.courrierdusaguenay.com/Actualites/2013-04-24/article-3226776/Encore-du-travail-a-faire-selon-Richard-Desjardins/1