18 juillet 2014

D'étonnantes griffes en métal découvertes au Pérou


D'étonnantes griffes en métal découvertes au Pérou par Gentside Découverte


Ces griffes en métal appartiendraient aux Amérindiens Mochica et étaient certainement utilisés au cours de duels rituels
Wolverine n’a qu’à bien se tenir, les Amérindiens Mochica du Pérou l'ont largement devancé. Il y a des centaines d'années, ceux-ci s’affrontaient déjà de manière rituelle avec des gants équipés de griffes acérées. L’enjeu était de taille puisque le perdant était tout simplement sacrifié en hommage aux dieux. Selon le journal péruvien El Comercio, une paire de ces gants redoutable a été retrouvée sur le site de Huaca de la Luna, près de la ville de Trujillo. D’après les archéologues, ces griffes en métal dateraient d'il y a 1.500 ans et faisaient partie d’un costume animalier que portaient les hommes lors de duels rituels. Acérées, elles devaient causer de sérieuses blessures mais les combattants devaient être motivés par le sort funeste réservé aux perdants. Le vainqueur recevait quant à lui sa paire de gants en récompense. Un combattant d’élite Ces artefacts ont été retrouvés la semaine du 7 juillet dans une sépulture noble au pied de la pyramide de Huaca de la Luna situé au Pérou. La tombe comprenait également un sceptre en bronze, des boucles d’oreille et un masque. "Le sceptre symbolise le pouvoir, les boucles d’oreille le statut et le masque en céramique est typique d’un membre de l’élite", explique à El Comercio l’archéologue Santiago Uceda. Le squelette de l’illustre personnage était d’ailleurs présent dans la tombe et a été envoyé aux Etats-Unis afin de procéder à davantage d’analyses. La civilisation Mochica, aussi appelée par le nom moins glorieux de Moche, a dominé le nord du Pérou pendant 800 ans avant de décliner au IXe siècle. Ils maitrisaient l’agriculture et sont surtout connus pour leurs céramiques érotiques, voire carrément pornographiques. De manière beaucoup moins grivoise, de nombreuses traces de sacrifices humains ont été retrouvées sur des sites archéologiques Mochica. Le décapiteur Outre des sacrifices collectifs, les archéologues sont tombés sur des traces claires de décharnement des corps, où la chair était volontairement retirée des squelettes. Le joyeux panthéon Mochica comprend des créatures telles qu’Ai Apaec, le décapiteur (en anglais "The Decapitator"), une araignée géante représentée avec un couteau dans une main et une tête coupée dans une autre.

En savoir plus: http://www.maxisciences.com/am%E9rindien/d-039-etonnantes-griffes-en-metal-decouvertes-au-perou_art33056.html
Copyright © Gentside Découverte


http://www.maxisciences.com/am%E9rindien/d-039-etonnantes-griffes-en-metal-decouvertes-au-perou_art33056.html