18 juillet 2014

Les inventions autochtones

Que dire les milliers techniques de survit, de chasses , de remèdes, produit alimentaires sauvages  et de systèmes politiques toujours utilisés au État-Unis jusqu’à l'appropriation des milliers formules de médicaments au le nom de la propriété intellectuelle. 

Savais-tu que les peuples des Premières Nations ont inventé plusieurs choses que tu utilises quotidiennement?  Peux-tu imaginer une vie sans la gomme à mâcher ou le toboggan? As-tu déjà eu un mal de tête ou un douleur?  C'est grâce aux peuples autochtones que tu peux mâcher la gomme, prendre un aspirin ou bien faire du toboggan pendant une belle journée d'hiver.  Voici quelques inventions des Premières Nations:


le sirop contre la toux (upueiashki-Naminash)

Le sirop contre la toux vient des plantes trouvées partout au Canada.  Cependant la région, les peuples autochtones mélangeaient les baies, le sirop d'érable, les feuilles des arbres pour fabriquer les thés et les sirops.  Nous trouvons les mêmes ingrédients dans les sirops qui sont fabriqués aujourd'hui
.l'aspirine (Ushtikuan-natukan)

L'aspirine est un médicament contre les douleurs et les maux de tête.  L'ingrédient qui soulage la douleur vient d'un arbre et un arbuste trouvés partout au Canada.  Cet arbre est le saule. L'arbuste est le saule blanc (pussy willow)

.les raquettes (Mitshishusham)

Les raquettes sont utiles quand la neige est profonde et on doit se déplacer.  Les peuples autochtones ont développé ce mode de transportation en utilisant les branches de l'épicéa (sapin) et les cordes faites de cuir brut (d'un animal comme l'élan ou le bison)

le maïs (matamin)


Le maïs est un légume important pour les peuples autochtones.  Ils ont cultivé cette plante parce qu'elle est résistante et elle produit beaucoup d'épis dans une saison.  Les Premières Nations ont découvert qu'ils pouvaient préparé le maïs de plusieurs façons--comme le maïs soufflé ou le faire séché pour le pemmican.
 

les flechettes sur gazon (Akashk u)


Les fléchettes sur gazon
 est un jeu inventé par les Premières Nations.  Ils jouaient avec les épis de maïs dont ils ont enlevé les graines.  Ils attachaient les plumes.  Ils lançaient les fléchettes vers les cibles qu'ils plaçaient par terre
.

le toboggan (utapanashk)

Le toboggan a été inventé par le tribu Mi'kmaq.  Les Mi'kmaq vivaient dans l'est du Canada--là où on trouve la Nouvelle Écosse aujourd'hui.  Le toboggan était utilisé par les peuples autochtones et les voyageurs pour apporter les peaux et les fourrures aux postes de traite pendant l'hiver.  Le toboggan a été fait de bois et de peaux d'animaux. La courbe en avant aide à faire glisser le toboggan dans la neige
.

la lacrosse 

Le jeu de lacrosse est un des centaines de jeux inventés par les Premières Nations.  Lacrosse est un jeu d'équipe.  C'est un des deux sports nationaux du Canada.  On pense que c'est le sport qui a donné naissance au jeu de hockey

.la gomme à mâcher (pitshu)

La gomme à mâcher vient du sapin épicéa (le sapin de noël).  Les peuples autochtones ont découvert que la sève de l'épicéa était un peu élastique et qu'ils pouvaient la mâcher pendant longtemps.  Pendant les années 1800, on a ajouté du sucre afin d'améliorer le goût

.le kayak (assimeu- ush)

Le kayak a été inventé il y a des milliers d'années par les peuples Inuits pour voyager, faire de la pêche ou de chasser dans les eaux gelées de l'Océan Arctique.  Comme le canot, la forme du kayak n'a pas vraiment changer depuis il a été inventé.


le canot



Le canot était fait de branches et couvert de l'écorce du bouleau.  Nous pouvons faire de très grands ou de très petits canots, selon nos besoins. La forme du canot n'a pas vraiment changé depuis il a été inventé, sauf que maintenant nous pouvons le fabriquer avec des matériaux divers et modernes.  Le canot reste le meillere véhicule pour traverser les rivières et les lacs.

Le porte-Bébé (tikinakan 


 le porte-bébé est digne de mention. Il se compose d’un support de bois et d’un sac en cuir s’ouvrant sur le devant à l’aide d’un lacet de babiche, comme l’illustre cette description. " Le porte-bébé est une autre invention merveilleuse de l’Amérindien… Celui des Algonquins est particulièrement gracieux, ils le nomment tikanagan… Une fois l’enfant bien attaché au tikanagan, sa mère peut le placer sur son dos lors de ses déplacements. Lorsque la famille fait halte, la mère peut l’accrocher à un arbre ou l’adosser à un objet solide. Le bébé Algonquin passe les deux premières années de sa vie ainsi, dans une position verticale. Il entre dans l’existence avec une vision réaliste de son milieu. Il fait ses premiers pas vers l’âge d’un an. " 



Des cheminées qui n’enfument pas


Le génie inventif des Amérindiens n’a pas beaucoup impressionné nos premiers colons et nos premiers missionnaires.  Ces derniers se sentaient tellement supérieurs aux indigènes qu’ils ne se rendaient pas compte à  quel point ils leur volaient leurs idées.  Même de nos jours, peu de gens savent que les habitants des wigwams ont apporté aux Européens une très grande amélioration à leurs cheminées.  En effet, à cette époque, les maisons et les châteaux du vieux continent étaient dotés de cheminées qui tiraient très mal.  Au moindre coup de vent, la fumée était refoulée à l’intérieur, couvrant les murs de suie et risquant d’asphyxier les habitants.  Or, les wigwams amérindiens étaient pourvus de coupe=vent utilisant précisément le vent pour augmenter le tirage de leur trou d’aération.  Les « civilisés » n’ont eu qu’à adapter ce principe à leurs habitations et ils ont laissé croire qu’ils avaient inventé quelque chose.

Igloos


La structure des igloos continue à émerveiller les architectes du monde entier.  Ils en ont tiré une nouvelle conception des coupoles, un nouveau mode d’isolation et bien d’autres éléments modernes de la construction.  En 1916, par exemple, un certain capitaine Nissen, officier du génie des forces canadiennes, a mis au point un bâtiment préfabriqué à toit arqué en s’inspirant de l’igloo.  Le front allié fut bientôt équipé de 20 000 de ces hangars qui se trouvent aujourd’hui dans le monde entier.

Lunettes de soleil esquimaudes



L’invention la plus originale des Amérindiens est sûrement celle des lunettes de soleil.  Les Inuit, appelés autrefois Esquimaux, n’avaient pas de sable.  Ils ne connaissaient donc pas le verre.  Tant pis, ils ont trouvé un moyen des plus ingénieux pour  préserver leurs yeux contre la blancheur éclatante de la neige sous le soleil du printemps.  Ils se sculptaient des lunettes dans un os,  Devant  chaque œil, ils perçaient des fentes en forme de croix.  Par ces fentes minuscules, l’œil voit très bien de chaque côté en bas et en haut, tout en étant protégé presque complètement de la lumière trop brillante.  Seul un Léonard de Vinci inuit  a pu imaginer un appareil si simple et si efficace.

- Pour guérir certaines maladies, comme la dysenterie, le choléra et les maux d'estomac, on buvait un thé préparé à l'aide de toute la plante du mûrier sauvage. 

- Le riz sauvage est en fait une céréale. Les nouveaux venus européens l'auraient mal nommé. Le riz sauvage était quelquefois présenté aux marchands de fourrure comme un cadeau extrêmement précieux et un symbole d'amitié. 

Un ancien Amérindiens sont crédités de nombreuses inventions révolutionnaires. Parmi eux quelques-uns des sports les plus populaires d'aujourd'hui, le caoutchouc et les diverses techniques de conservation des aliments. Les jungles d'Amérique du Sud ont fourni un herbes médicinales sans fin apothicaire et toniques qui ont conduit à des médicaments modernes. Dans les latitudes nordiques, les Amérindiens ont inventé canoës et des kayaks pour naviguer rivières, cultivé aliments populaires telles que le maïs et les peaux utilisées pour fabriquer des boules de jeux.

Lyophilisation

L'ancien Pérou Amérindiens ont été les premiers à utiliser une méthode de lyophilisation pour conserver les aliments. Ils vivaient dans les montagnes péruviennes dans des endroits comme le Machu Picchu. Selon Oracle Pensez quêtes, les pommes de terre ont été placés exposés à de basses températures dans les terrasses de montagne. La combinaison de l'air froid à basse pression, le soleil et les agriculteurs piétinant cultures autorisées toute l'humidité gauche pommes de terre. Cela a créé un séchage frais à jamais préservé produit alimentaire.

Caoutchouc

Selon Glory élastomères, les anciens Mayas créé à partir de latex de caoutchouc issu de la sève de la plante. Ils ont fait des balles en caoutchouc, des chiffres, des ceintures et des outils liens. La plupart sève de latex est venue de ce que nous appelons maintenant l'Hevea brasiliensis d'arbre, ou de caoutchouc, qui est originaire des riches jungles d'Amérique du Sud. Anciens Américains cette sève mêlait la sève des cloches. Le mélange augmente l'élasticité naturelle du caoutchouc. Les cloches et d'hévéas sont souvent de plus en plus ensemble.

Contraceptifs oraux

Les jungles épaisses de l'Amérique du Sud nous ont fourni de nombreux médicaments modernes. Parmi ceux-ci, un grand pourcentage ont été utilisés par les Amérindiens depuis des milliers d'années. Selon "Ancient Inventions», laxatifs, analgésiques, antiseptiques, stimulantes et toniques santé étaient toutes les inventions d'anciens Amérindiens. Le contrôle des naissances est basée sur l'un de ces médicaments. C'est à partir des mêmes mélanges de plantes utilisées par les Amérindiens pour réguler les cycles menstruels qui ont créé la médecine moderne